?

Log in

ptitfaystival [entries|archive|friends|userinfo]
PTIT-FAYSTIVAL - Petit-Fays - Ardennes - Belgique - 8 juillet 2006

sam 9 juillet 2016 - 13e édition [9th, Jul. 2016|11:30 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , , ]




affiche : WEDHAR RIYADI (indonésie)
> http://learning.qagoma.qld.gov.au/?p=3220

> http://yavuzgallery.com/artists/wedhar-riyadi/

samedi 9 juillet 2016 - dès 15h - 10 EUR

WOLF MOUNTAINS (allemagne)
>
https://wolfmountainsmusic.bandcamp.com/
> https://www.facebook.com/WOLFMOUNTAINSMUSIC/
> https://www.youtube.com/watch?v=ps-6M95cTSI

YZ (maroc-belgique)
>
http://www.lexidisques.net/
> https://www.flickr.com/photos/fabonthemoon/26231523773

CANAN DOMURCAKLI + RADIKAL SATAN (turquie-argentine-france)
> https://www.youtube.com/watch?v=nTOUD_PfGjg
>
https://www.facebook.com/canan.domurcakli
> http://radikalsatan.org/

PORTRON PORTRON LOPEZ (france)
> https://portronportronlopez.bandcamp.com/
> https://www.facebook.com/Portron-Portron-Lopez-185812688135051/
> https://www.youtube.com/watch?v=67J_X8f4rC0


SAMBA SEM FRONTEIRAS (brésil-portugal)
>
http://sambasemfronteiras.com/
> https://www.facebook.com/sambasemfronteiras/
> https://www.youtube.com/watch?v=W2lWwEg0FcM

JINAKA TAKUTO (belgique-japon)
>
https://www.facebook.com/pages/Jinaka-Takuto/1747315325513895
> https://soundcloud.com/jinaka-takuto


+ (vers 22h30) DJ NEW SENSATION (saint-hubert)

+ (en tout début de soirée) PATATES AUX ROUSSES !!! (ardenne)

link2 commentaires|postez des commentaires

WOLF MOUNTAINS (allemagne) [9th, Jul. 2016|09:45 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , ]

dessin de la pochette du LP: Abel Auer

Ce groupe fait partie de la toute jeune scène musicale de Stuttgart. La ville industrielle allemande, surtout connue pour ses grands constructeurs d’automobiles, connaît ses dernières années une explosion de jeunes groupes au point qu’elle fut désignée en 2015 par le magasine allemand MusikExpress comme le nouveau Seattle. Référence à la ville de Nirvana et du label Sub Pop, une musique jeune et dynamique, toutes guitares devant. Souvent pris sous l’aile de leurs ainés Metabolismus (invités à Petit-Fays en 2012) ces groupes jeunes font donc une musique très inspirée par la musique héritière du punkrock des annnées nonante - fraîche et très énergique. Citons parmi ces groupes Mosquito Ego, Human Abfall, Die Nerven, Karies et... Wolf Mountains. Pas besoin d’en faire tout un plat cependant...il s’agit d’une sympathique famille un peu incestueuse. Le chanteur de Wolf Mountains Reinhold Buhr joue aussi dans Mosquito Ego et le batteur Kevin Kuhn dans Die Nerven et Karies. Alors que Die Nerven connaît un succès grandissant en Allemagne au point de signer sur un label allemand important (qui justement signait les groupes américains des années nonante comme Cows p.ex.), Karies vient de sortir un maxi sur le label Anglais Harbinger Sound (cfr. Sleaford Mods), Wolf Mountains reste assez petit... foutraque... bricolé... festif... Enfin, en dehors du fait que la pochette de son album vinyle ait été dessinée par un des artistes de l’affiche du P’tit Faystival 2009 (Abel Auer), le groupe a l'air parfait pour l’été et pour trouer le chapiteau de la ducasse de Petit-Fays!  Un groupe qui chante aussi en Anglais, avec des accents pop punk, deux chanteurs et beaucoup d’auto-dérision. Le père du batteur était un des plus grands tourneurs de groupes de Hard en Allemagne dans les années nonante... Ai-je besoin de vous faire un dessin? [ChP]

linkpostez des commentaires

YZ (maroc - belgique) [9th, Jul. 2016|08:15 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , ]

photo: FabOnTheMoon

YZ est le projet musical de Younes Zarhoni un bruxellois d’origine flamande et marocaine et qui s’est nourri en grandissant dans l’univers culturel à cheval entre les chorales soufies de son enfance et le milieu des écoles d’art. Après le passage par plusieurs groupes et un grand intérêt pour les musiques urbaines actuelles le musicien crée une zone d’exploration pour essayer la rencontre entre deux de ses passions: la très riche tradition poétique arabe classique et la musique électronique. On ressent à l’écoute de sa musique, et ceci chaque fois qu’on l’entend, un dévouement total à la musique, au son et à la poésie. Un investissement profond, une lutte contre la laideur et la médiocrité ambiante. Son interprétation transmet à l’auditoire la valeur de la poésie, sa joie, ceci à l’aide de la musique électronique rythmée, qui se mélange de manière subtile et intelligente aux arabesques de sa voix grave et navigue entre efficacité dansante et recherche constante. Un immense talent pour un musicien d’une grande modestie et un très grand bonheur de l’accueillir à l’édition 2016 du P’titfaystival. Et bientôt, il sortira un premier disque vinyle sur le micro-label Lexi disques! [ChP]

"Quelle terre est vide de Toi pour qu'on s'élance à Te chercher au ciel ?
Tu les vois qui Te regardent au grand jour mais aveugles ils ne Te voient pas"

(Mansur al-hallaj) Poèmes mystiques traduits par Sami-Ali (Albin Michel, 1998)

> https://www.flickr.com/photos/tags/younes%20zarhoni

linkpostez des commentaires

CANAN DOMURCAKLI + RADIKAL SATAN (turquie - argentine - france) [9th, Jul. 2016|07:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , ]



On connaît  le groupe bordelais Radikal Satan depuis une quinzaine d’années, depuis l’époque de la création du Ptit Faystival. On les a fait jouer (ou juste vu jouer) à de multiples reprises à la Ferme du Biéreau et au Bar du Zoo à Louvain-la-Neuve, à l’ancienne Médiathèque ou au Carlo Levi à Liège, dans un petit bar à Fleurus, dans un squat aujourd’hui rasé au début de l’E411 près de Delta, dans une ancienne usine de Molenbeek (La Chocolaterie) avec Tony Conrad dans le public, etc. En 2009, on écrivait : « Radikal Satan c'est d'abord deux frères argentins, César (contrebasse, guitare acoustique, chant) et Momo Amarante (accordéon, claviers, voix), débarqués en Europe et échoués en bord de Garonne après un passage par l'Espagne. Rejoints par l'excellentissime et félin "caresseur de peaux" Jonathan Burgun [vu à Petit-Fays en 2008 avec Chocolat Billy] et, parfois, par le déconcertant guitariste acoustique Thomas Bonvallet (Cheval de Frise, L'Ocelle mare), le groupe fait bouillonner, surtout lors de ses mémorables concerts, une sorte de lave musicale irradiante. Entre rythmiques lancinantes, pulsations de contrebasse obsédantes et dérapages plaintifs des voix et du piano à soufflet, le cabaret-tango de Radikal Satan reste toujours chaud, corporel et sensuel. Chaud ET inquiétant, magnifiquement construit ET en équilibre instable, visionnaire ET somnambule… Magique et unique. »
Beaucoup plus récemment, on a découvert la chanteuse turque Canan Domurcakli – elle aussi installée à Bordeaux – via une interview et le très beau CD Güzelleme publiés à l’hiver 2014-2015 par le meilleur fanzine français, La Voix des sirènes. Dans les notes de pochette de ce disque où Canan donne voix en solo – a capella où en s’accompagnant au saz baglama à 7 cordes – à des chansons populaires de différentes régions de la Turquie, elle explique ce genre de poésie lyrique dédié à l’amour, donc à la beauté… et à la tristesse : « Chez nous, à qui s’apprête à chanter, on dit : ‘Allez, chante nous une belle chanson’ pour dire, en fait ‘Chante-nous une chanson toute pleine de tristesse’ ».
Quelques mois plus tard, via la vidéo reprise ci-dessous, nous avons eu vent de la collaboration entre Canan et les frères Amarante. Nous avons essayé de les inviter au Ptit Faystival de l’an dernier mais ils n’étaient ni libres, ni tout à fait prêts. En 2016, via un messager de confiance nous avons su que cette fois ils étaient prêts à monter en Belgique. Nous n’avons pas hésité. [PhD]

> https://www.youtube.com/watch?v=nTOUD_PfGjg
>
https://www.facebook.com/canan.domurcakli
> http://radikalsatan.org/
linkpostez des commentaires

SAMBA SEM FRONTEIRAS (brésil - portugal) [9th, Jul. 2016|06:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , ]



Tous les jeudis soir dans un bar des rues branchées de Porto se rassemble un public bigarré de sorteurs: des couples, des âmes solitaires, des gens de passage et des amis, autour d’un groupe de personnes qui leur ressemble et qui chante une musique dont ils connaissent les paroles tant il les entonnent dans leur langue commune, le Portugais. C’est celui qui revient de l’autre côté de l’Atlantique, du Brésil. Les mlusiciens sont pour la majorité des jeunes gens, exilés de leur ville natale, la mythique Rio de Janeiro. Exil forcé, force utopique et transformation, la musique qu’ils chantent aujourd’hui correspond à leur parcours. Une migration en sens inverse pour une nouvelle phase de l’histoire, avec  une musique qui fut créée de ce formidable laboratoire du mélange des cultures que fut toujours le Brésil.
Le tout jeune poète Luca Argel (dont les poésies viennent d’être publiées au Brésil), debout, s’adresse au public et l’entraîne dans l’univers de la Samba, qui monte par paliers de la saudade ou poésie triste la plus forte vers la joie la plus totale. La section rythmique implacable, mi-brésilenne mi-portugaise, au fait des nouvelles pratiques (le percussionniste Frankao joue dans le groupe électro «HHY and the Macumbas») installe la transe. Mais ici pas d’électricité mais une énergie corporelle à l’était brut et comme seuls instrument en plus de la voix, la guitare et le cavaquinho, petite guitare emblématique de la musique brésilienne. Force de la poésie, rythme et magie de la musique. Lors d’une édition passée du festival, la chanteuse Maria du groupe grec Vinylio chantait «Samba, Samba», il y a une proximité dans le dispositif des musiciens et une énergie acoustique commune. Née dans les bidonvilles ou favelas par les communautés urbaines afro-brésiliennes du début du XXème siècle, la (ou le) Samba a traversé tout le vingtième siècle. Samba Sem Fronteiras semble en quête de retrouver cette énergie première, moderne, des cortèges de carnaval de l’origine de cette musique et des premiers sambistes, la simplicité et la poésie de Cartola ou Dorival Caymmi. Mais ceci aussi en connaissance de la grande histoire de la musique brésilienne qui le fit connaître au monde par ses interprètes les plus célèbres, Caetano Veloso, Gilberto Gil ou Gal Costa. La richesse d’invention et la transformation constante de cette musique, comme en symbiose et en  adéquation avec la poésie de son contenu, la fit s’adapter aux genres les plus actuels (il y a même du Reggae Samba),  et toujours créer un nouveau, être là...actuel. Face à la misère, avec peu, la lutte, pour des sommets de joie. Saravah! [ChP]

"Mas fazemos como o velho marinheiro, e durante o nevoeiro levamos o barco devagar,
sem deixar de escrever os nossos próprios sambinhas…" (Samba Sem Fronteiras)
linkpostez des commentaires

JINAKA TAKUTO (belgique - japon) [9th, Jul. 2016|04:30 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , ]



Jinaka Takuto est le nouveau projet de Valéry Theret. Originaire du village de Nafraiture, situé à quelques encablures de Petit-Fays. Après avoir vécu quelques années dans les Cévennes, il a posé ses valises pour quelques mois dans le village de Kimiyama, au Japon. Jinaka Takuto signifie "Celui qui cherche ce qui est enfoui". C’est probablement l’enseignement que Valery a ramené avec lui de son périple asiatique. Parti avec le sentiment que son projet musical stagnait, de peur de ne pas bien faire et à force de chercher à ne pas se planter, son voyage (initiatique ?) lui a permis de considérer la musique comme une pierre angulaire de son développement personnel.

"Au Japon, chaque évènement a son importance. Pas de bon ou mauvais événement,
pas de bonne ou mauvaise action, chaque chose arrive parce qu'elle doit arriver,
à nous d'en retirer un enseignement"

La musique de Jinaka Takuto part généralement de samples de musiques traditionnelles japonaises (koto, shamisen, …) sur lesquelles il greffe d’autres boucles provenant d’autres samples, de synthés programmés ou encore de sa propre voix. Chaque composition est donc toujours différentes, variant selon l’état d’esprit du moment où il l’interprète.

"J''ai toujours aimé les boucles, je les assimile à des mantras, à des formules sacrées.
Qui m'aident à trouver qui je dois être et pas ce qu'on voudrait que je sois."

Le projet de Valery Theret est une invitation aux voyages et à la rêverie, entremêlant les influences et les orientations. Comme une peinture, les différentes couchent s’ajoutent, se bousculent, pour finalement donner forme un tout, cohérent et harmonieux. Dans un même morceau, on jongle entre instruments japonais, légères touches d’electonica et post-rock. L’apport des voix est indéniable et enrichit la poésie de l’ensemble En se ressourçant au pays du soleil levant, Valery a donné une nouvelle dimension à sa musique, une dimension plus assumée, sans doute plus en phase avec lui-même. Il nous propose avec Jinaka Takuto de le suivre dans ses pérégrinations l’ensemble.

Pour l’anecdote, Valery a joué autrefois avec le groupe Sweatlodge, avec lequel il a ouvert... le 1er Ptit faystival. La boucle continue! [SM]

linkpostez des commentaires

MARCEAU PORTRON (france) [9th, Jul. 2016|03:00 pm]
ptitfaystival



On a rencontré Valentin Portron lors de la Fête de la Musique Okraïna en juin 2015 au Théâtre de la Vie (Saint-Josse) alors qu'il jouait avec Guillaume Maupin (ex-Ptit Faystival) et Thomas Giry aux côtés d'Arrington de Dionyso dans la version belgo-grançaise de son projet Malaïkat Dan Singa. On a sympathisé, on est resté en contact. On a découvert les incroyables sorties (musiques ET emballages) de son micro-label Poil Records. Dont son trio Prtron Portron Lopez et leur LP "Moi aussi j'ai des amis qui font du bruit". On les a invité au Ptit Faystival 2016.

Finalement, à 72 heures du festival, il s'est avéré que les frères Portron ne pouvaient pas venir jouer en trio à Petit-Fays cette année...

...mais qu'à cela ne tienne: prenant la balle au bond, nous avons décidé de faire jouer Marceau Portron (le frère de Valentin, donc) en solo - dans son projet de chansons, surtout instrumentales, à la 'cigar box guitar' - en ouverture du festival. La photo ci-dessus - et les liens ci-dessous - devraient éviter de se répandre en (trop) long discours. Ca va être beau ! [PhD]

> https://poilrecords.bandcamp.com/
> https://www.youtube.com/watch?v=WuUWsotALtQ
> https://marceau.bandcamp.com/releases
> https://www.facebook.com/marceau.portron

linkpostez des commentaires

autres sites PTIT FAYSTIVAL, ailleurs sur la toile... [12th, Jul. 2015|03:01 pm]
ptitfaystival
link17 commentaires|postez des commentaires

sam 11 juillet 2015 - 12e édition [11th, Jul. 2015|11:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ]




affiche : SUPERSTRUCTURE (belgique)
> http://superstructurestructure.tictail.com/

> https://www.facebook.com/sprstrctr?pnref=lhc

samedi 11 juillet 2015 - dès 15h - 10 EUR

NAJIM AGHRIB (maroc-belgique)
>
https://www.facebook.com/pages/Najim-Aghrib/177156725748172
> https://www.youtube.com/watch?v=SEuTrwGyeSc

PUECH GOURDON BREMAUD (france)
>
http://www.la-novia.fr/presentation.html
> https://www.youtube.com/watch?v=P73e_AVt7ng
> https://www.youtube.com/watch?v=lK97DVWCYK0

IGNATZ EN DE STERVENDE HONDEN (belgique)
> http://www.ignatz.be/
>
https://www.youtube.com/watch?v=DV9ndLc0Tkw

SUBTLE TURNHIPS (france)
> http://www.discogs.com/artist/820994-Subtle-Turnhips
> https://www.facebook.com/subtleturnhips.subtleturnhips
> https://www.youtube.com/watch?v=fDxXlagRcGg


THE PONEYMEN (belgique)
>
http://poneymen.tumblr.com/
> https://www.youtube.com/watch?v=9MHb-HBkVqY


+ (vers 22h30) DJ NEW SENSATION (saint-hubert)

+ (en tout début de soirée) PATATES AUX ROUSSES !!! (ardenne)

linkpostez des commentaires

NAJIM AGHRIB (maroc-belgique) [11th, Jul. 2015|09:45 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , ]

pochette de cassette + photo: yala.fm

" Nostalgie. Tétouan. Les femmes, le vin et le kif. Folie. Tétouan est folle.
Je suis le fou de Tétouan.
Telle est ma nostalgie. A Oran, point de folie.
J'irai chercher de part le monde un lieu pour ma folie. "
(Mohamed Choukri, Le Pain nu)

Le raï, musique de fête rebelle algérienne, ici dans son pendant marocain. Najim ne s’est pas beaucoup exporté en dehors de sa communauté. Il n’a pas connu le large succès de Khaled ou Cheb Mami, les deux stars qui ont fait connaître cette musique au monde entier. Percée en France et puis mondiale à travers des tubes dans les années 1980, ce mouvement trouve ses racines dans la musique des Cheikha ou Cheb, ces chanteuses et chanteurs qui amenaient une musique sulfureuse sensée provoquer les mariés et l’assemblée lors des mariages traditionnels. Figure de proue de ce genre musical l’incroyable Cheikha Rimitti, qui jusque la fin de sa vie su s’entourer des meilleurs musiciens traditionnels et puis modernes, chanteuse à la langue fourchue qui en portant une très grande attention à l’originalité de la musique sut jusqu’au bout se réinventer présenter la meilleure musique pour faire danser les gens.

Un engouement récent pour les musiques arabes actuelles est apparu il y a plusieurs années maintenant à travers le label Sublime Frequencies des frères Alan et Rick Bishop. Tous deux membres de l’excellent groupe de rock décalé Sun City Girls, ils emmènent avec eux d’abord leur public assoiffé de curiosité, de critique humoristique. Ainsi un public underground puis plus large découvre la musique de fête de Omar Souleyman. Musique arabe sur un synthé actuel, chanteur poseur, la musique n’a rien d’original mais fait danser un public avide d’exotisme, d’étrange et de nouveauté. L’immigration ayant offert à la Belgique une communauté d’origine marocaine importante, ce ne fut pas sans surprise que nous découvrions que l’auteur de la très belle musique d’une ancienne cassette de raï que nous fit écouter une amie, vivait depuis plusieurs années en Belgique, à Anvers.

Si la musique raï connaît de l’ampleur donc dans les années 1980 ce n’est pas seulement en Algérie et en France, mais aussi au Maroc. Le Cheb, la modernité de sa musique qui distille passé en avenir, devient le symbole de la jeunesse, comme le rébète dans le rebetiko, il est le symbole du mauvais garçon, rebelle et parfois petit bandit, celui qui préfère vivre libre à n’importe quel prix, plutôt qu’être l’esclave d’un maître. Ses chansons parlent de toutes choses en marge du système, de la richesse de la vie, des nuits interminables et des journées trop courtes, de la joie de vivre et de ses chagrins, de l’amour déçu, de la survie du délinquant.

Dans tous les villages l’été venu les mères attendent leurs enfants effrontés qui rentrent le soir les genoux écorchés, l’esprit embrumé. Aller-retour entre le monde et soi-même, une joie qui s’exprime dans la danse, musique de la liberté, paroles de sympathie universelle. C’est ce vent de liberté que viendront vous insuffler Najim, chanteur de l’ombre d’une grande élégance et douceur, et ses deux acolytes de la nouvelle génération, percussionniste et claviériste, pour une musique marocaine actuelle, rapide, sensible et futuriste! DJ New Sensation n’a qu’à bien se tenir! [ChP]

> https://www.facebook.com/pages/Najim-Aghrib/177156725748172
> https://www.youtube.com/watch?v=SEuTrwGyeSc
> https://fr.wikipedia.org/wiki/Ra%C3%AF

linkpostez des commentaires

navigation
[ viewing | most recent entries ]
[ go | earlier ]