?

Log in

No account? Create an account
ptitfaystival — LiveJournal [entries|archive|friends|userinfo]
PTIT-FAYSTIVAL - Petit-Fays - Ardennes - Belgique - 8 juillet 2006

sam 13 juillet 2019 - 16e édition [13th, Jul. 2019|11:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , ]



affiche : YONGHI YIM et DIMITRI RUNKKARI (belgique)

samedi 13 juillet 2019 - dès 15h - 10 EUR*

AS LONGITUDE (espagne-italie / allemagne)
> https://soundcloud.com/as-longitude
> https://macadammambo.bandcamp.com/album/as-longitude
> https://www.facebook.com/aslongitude/
> https://www.youtube.com/watch?v=U-l5-HJAmqA

ASTÉRÉOTYPIE (france)
> https://astereotypie.bandcamp.com/
> https://www.facebook.com/Astereotypie/
> https://www.telerama.fr/sortir/astereotypie,-quatre-jeunes-autistes-en-colere
> http://sourdoreille.net/astereotypie-le-collectif-de-rockeurs-atteints-dautisme-est-tres-en-colere/
> https://www.youtube.com/watch?v=dQhqEQgF87Q
> https://www.youtube.com/watch?v=LjB88Qvd6ms

BRUIT NOIR (france)
> https://bruitnoirparis.bandcamp.com/
> https://www.facebook.com/laforcequotidiennedumal
> https://www.pointculture.be/magazine/articles/focus/bruit-noir-namur-eux-qui-aiment-la-province/
> https://www.youtube.com/watch?v=oTHam7W8cqk

DRY SPEED (belgique)
> https://soundcloud.com/user-896067814/drywet-mix1
> https://www.facebook.com/dryspeedmusic/
> https://www.youtube.com/watch?v=IxUH3_D28N4

ANNELIES MONSERÉ (belgique)
> http://www.annelies-monsere.net/
> https://anneliesmonsere.bandcamp.com/
> https://stroomtv.bandcamp.com/album/happiness-is-within-sight
> https://www.facebook.com/AnneliesMonsere/
> https://www.youtube.com/watch?v=IajDsxYcrjo

AMARANTE-CERISIER (argentine-france / belgique)
> https://www.youtube.com/watch?v=EyVtfLNQjGM
> https://www.youtube.com/watch?v=Egkx9xHndV8


+ (vers 23h) DJ NEW SENSATION (saint-hubert)
+ (en tout début de soirée) PATATES AUX ROUSSES !!! (ardenne)



* PRÉVENTE - PRE-SALES - VOORVERKOOP > https://bit.ly/31ywHtp

linkpostez des commentaires

AS LONGITUDE (espagne-italie / allemagne) [13th, Jul. 2019|10:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , , , , ]



Éclectisme et plaisir de la danse font souvent bon ménage. DJ NEW SENSATION servant d’exemple dans le cas concret de notre fête annuelle, qui l’an dernier, après un début délirant collage de voix, fanfares de gilles de Binche, jingles, ceci pour fêter la victoire des Diables face au Brésil, chasse les danseurs les plus motivés en enchaînant les tubes rock des années 1990 les plus dispensables (Spin Doctors) et termine son bal par une heure de longs morceaux obscurs de l’histoire de l’électro belge, pour enchaîner, alors que l’aube se pointe, par vingt minutes inoubliables de percussions brésiliennes, simples, acoustiques, enivrantes....L’éclectisme surprend et au lieu de disperser, rassemble, et le danseur prend conscience de ses mouvements, d’un certain être là - comme rarement - dans le moment présent… Il se pose la question, qui correspond à la surprise que provoque le DJ « Qu’est-ce qui lui prend » ? Folie… Joie !

Cette année le bal sera précédé du concert de As Longitude, duo de Berlin, l’indétrônable capitale des dancefloors en tout genre, haut lieu de la techno et de ses discothèques (Basic Channel, le Berghain pour citer les exemples les plus connus). Les deux comparses qui composent ce duo, toutes deux originaires du sud de l’Europe, cultivent dans la capitale allemande leur goût commun pour ce même éclectisme qui entraîne à la danse du corps et de l’esprit, une spécialité que partagent d’autres berlinois pousses-disques fouilleurs qui font fi des clôtures entre les genres, comme Arnaud Robin ou le génial Oscar Der Winzige.

Comme ce dernier, Andrea Noce et Laura ODL sont à la fois résidentes du club Sameheads à Berlin et organisent également des soirées bimensuelles baptisées Diapason. DJ qui sillonne l’Europe, Andrea multiplie les échanges et les collaborations. En plus d'être DJ, Laura conçoit des installations sonores pour des expositions. Dans des émissions radio communes ou des mix à écouter sur leurs pages web respectives, un curieux mélange de musique électronique, rock eighties, musique concrète, musique ethnique, disques avec des voix, un univers fouillé, glané…s’exprime. Il y a quelques années elle fondent As Longitude pour une musique de danse électronique créée de toute pièce à l’aide de machines, d’échantillonnages de disques (surtout des voix), des ambiances qui ne sont pas si éloignées de DJ Athome / Ugo Sanchez (PTF 2011) ou Durian Brothers (PTF 2014), avec une touche eighties germanique (Holger Czukay...). Leur deux premiers disques sont sortis respectivement sur Knekelhuis de Amsterdam, et le dernier sur Macadam Mambo de Lyon... Dans leur mix on se surprend a entendre des sonorités proches de Société étrange (PTF 2018). La prochaine soirée Diapason qu’elles organisent se tient le 12 juillet prochain, la veille du P’tit Faystival. Un très long voyage musical s’annonce car elles nous font l’honneur de venir clôturer notre festival a l’issue d’un marathon de 24 heures de musique tout azimuts entre Berlin et l’Ardenne. En apothéose, jawohl !

https://soundcloud.com/as-longitude
https://soundcloud.com/ondula
https://www.mixcloud.com/RaumRadio/
https://macadammambo.bandcamp.com/album/as-longitude
https://www.facebook.com/aslongitude/
https://www.youtube.com/watch?v=U-l5-HJAmqA

PRÉVENTE - PRE-SALES - VOORVERKOOP > https://bit.ly/31ywHtp

linkpostez des commentaires

ASTÉRÉOTYPIE (france) [13th, Jul. 2019|08:30 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , , , ]



Dans les coulisses du Ptit Faystival… Un peu de « popote interne »… Il y a quelques mois, mon collègue de PointCulture Namur me dit tout de go : « Faut que tu écoutes ça, je pense que ça va te plaire ». La machine est lancée. J’écoute et ça me plait, ça me scotche même, ça m’obsède à un tel point que je décide de proposer le groupe au reste de l’équipe de programmation. Secrètement j’échafaude déjà des plans, je les visualise déjà le concert au Ptit Faystival et je croise les doigts pour que les autres gars adhèrent. Et ils embrayent au quart de tour ! Une semaine, c’est le laps de temps qu’il aura fallu pour que je découvre ce groupe et que nous puissions le programmer lors de notre édition 2019.

Cela pourrait être une définition du Ptit Faystival : la découverte, l’échange, l’excitation, le partage.

Ce groupe, c’est Astéréotypie. Un projet éducatif et artistique mené entre autre par Christophe Lhullier et des membres du groupe Moriarty. Ceux-là s’occupent de la musique. Pour le chant, ou plutôt le spoken word, il y a Stanislas Carmont, Yohann Goetzmann, Kévin Vaquero et Aurélien Lobjoit, quatre jeunes autistes accueillis dans un institut médico-éducatif.

Leurs textes sont forts et interpelants. Ils y évoquent leur vie quotidienne, leurs craintes, leur univers. Des textes comme « Colère » et « Le Cachet » sont d’une puissance et d’une émotion incroyable. Mais les quatre gaillards adoptent aussi un ton décalé et frais. « Marie-Antoinette » est une chanson hilarante (Stanislas Carmont est définitivement le meilleur prof d’histoire que je connaisse) et « Le Septième Art » vous donnera envie de revoir tous les films de JCVD, Chuck Norris et même Steven Seagal (oui, oui Steven Seagal).

Les textes sont déclamés sur un fond sonore aux influences rock et post-rock, créant une osmose parfaite, sublimant ces textes.

Vous l’aurez compris, on est impatients et on espère que vous l’êtes aussi maintenant. Vous ne le regretterez pas, nous n’en sortirons pas indemnes !

https://astereotypie.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/Astereotypie/
https://www.telerama.fr/sortir/astereotypie,-quatre-jeunes-autistes-en-colere
http://sourdoreille.net/astereotypie-le-collectif-de-rockeurs-atteints-dautisme-est-tres-en-colere/
https://www.youtube.com/watch?v=dQhqEQgF87Q
https://www.youtube.com/watch?v=LjB88Qvd6ms

PRÉVENTE - PRE-SALES - VOORVERKOOP > https://bit.ly/31ywHtp

linkpostez des commentaires

BRUIT NOIR (france) [13th, Jul. 2019|07:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , , , ]


photo simon gosselin

Bruit noir c’est Pascal Bouaziz et Jean-Michel Pirès. Et Pascal Bouaziz au Ptit Faystival c’est un peu un doux rêve que l’on gardait au fond de nos têtes depuis longtemps (on avait presque fait jouer Mendelson… en 2008 !). Il fallait savoir rester patient, réfléchir et trouver l’instant opportun.

Bruit noir vient de sortir son deuxième album en février dernier. Une sorte d’ovni musical courageux, franc et rentre-dedans, mais aussi clairement traversé de moments de beautés fulgurantes. Le duo s’imbrique parfaitement et l’alchimie fonctionne entre les textes scandés par Pascal et les sons lancés par « Mitch ».

Sur cet album II / III, Ils mettent les choses au point d’entrée de jeu, les mecs ne sont pas là pour rigoler et personne ne sera épargné : ni les journalistes, ni les radios, ni les festivals ! Tous coupables, Daniel Darc et surtout sur Paris. Il ne s’agit pas là de cracher sur tout le monde sans que le groupe ne se mouille lui-aussi. Autodérision, cynisme, Bouaziz se met en première ligne.

Bruit noir ne résume pas à cela. Ce sont aussi des véritables chansons sociales (« L’Usine »), des chansons d’amours (« Romy ») et une bonne dose de tchatche entre les chansons, avec la même verve que dans ses textes. On frôle parfois le stand up !

La chanson «Paris » commence par ses mots : « On  a dit beaucoup de mal de la province ». À Petit-Fays, en termes de « province », ils vont être servis ! Mais au Ptit Faystival, nous ne sommes pas rancuniers : on ne vous dira que du bien de Bruit Noir, il se pourrait même qu’après leur passage, ils demandent l’asile politique ou encore que Pascal Bouaziz soit élu dictateur mondial de Petit-Fays.

https://bruitnoirparis.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/laforcequotidiennedumal
https://www.pointculture.be/magazine/articles/focus/bruit-noir-namur-eux-qui-aiment-la-province/
https://www.youtube.com/watch?v=oTHam7W8cqk

PRÉVENTE - PRE-SALES - VOORVERKOOP > https://bit.ly/31ywHtp

linkpostez des commentaires

DRY SPEED (belgique) [13th, Jul. 2019|05:30 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , , ]


christophe delbecq

Un des paradoxes apparents de Dry Speed est d’avoir inscrit une musique de l’instant (l’improvisation) dans une longue durée (presque vingt ans d’existence du trio). En septembre 2002, encore annoncés au programme comme « Thomas Olbrechts & Friends », le trio du musicien susnommé (saxophone), Joachim Devillé (trompette) et Dirk Wauters (batterie) avait joué une série de courts sets entre les groupes au festival « FDBR – Faites de beaux rêves » dans les écuries de la Ferme du Biéreau (quand même le creuset de la rencontre de la future équipe de programmation du Ptit Faystival). Au début de ces années 2000, les jeunes improvisateurs Thomas et Joachim jouaient beaucoup et dans diverses formations et combinaisons (avec Nicolas Rombouts, Jan Huib Nas, Stefaan Quix, Gunda Gottschalk, Stefan Prins, Géographique, etc.) au Kriekelaar à Schaerbeek, à l’ancien café Kafka à Bruxelles, chez Nadine à Ixelles (où ils avaient improvisé une semaine durant sur les matchs de la Coupe du monde de football 2002), etc. Quelques années plus tard, en mai 2007, cette fois bel et bien engagés dans cette  aventure au long cours avec leur ainé, batteur et percussionniste, il avaient joué le tout premier concert « de pré-ouverture » de la Compilothèque du quai des péniches !

Aujourd’hui, Dry Speed reste un des secrets les mieux gardés de la musique improvisée belge et européenne. Ils n’ont quasi pas sorti de disques (un CD et un CD-R croit-on savoir), en tout cas pas de disque qui aurait circulé internationalement et fait couler un peu d’encre à son sujet. Cela sera peut-être chose faite en 2020 avec la sortie d’un album enregistré en session aux Ateliers Claus sur By The Bluest of Seas, le nouveau label de Philippe du Ptit Faystival. L’auditeur devrait s’y voir confronté à ce mystère qui se retrouve aussi au cœur des intenses concerts du groupe : le balancement entre complicité et surprise et la combinaison d’une attention aigue aux détails et de grands moments de libération d’une énergie tempétueuse qui emporte tout sur son passage.

https://soundcloud.com/user-896067814/drywet-mix1
https://www.facebook.com/dryspeedmusic/
https://www.youtube.com/watch?v=IxUH3_D28N4

PRÉVENTE - PRE-SALES - VOORVERKOOP > https://bit.ly/31ywHtp

linkpostez des commentaires

ANNELIES MONSERÉ (belgique) [13th, Jul. 2019|04:30 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , , ]


photo laurent orseau

Avec son folk brumeux qu’elle compose, joue et chante en solo depuis le début du XXIe siècle, Annelies Monseré est certainement un des talents les plus persistants de l’underground belge. Son folk a l’image de la forte personnalité du petit label Morc Tapes de son compagnon Wim (qui a sorti e.a. Edgar Wappenhalter - Ptit Faystival 2005) : il a toujours été ouvert à toutes les influences et si ce n’est par la forme, au contenu des musiques les plus exigeantes. Sa musique conjugue l’héritage du singing songwriting du circuit indé des années 1990 (Cat Power, Sonora Pine, etc.) et celui plus ancien du lumineux folk anglais de Shirley Collins ou de Bridget St John. Il y a maintenant déjà très longtemps qu’elle a ainsi noué des liens de reconnaissance mutuelle, puis d’amitié avec des musiciens étrangers comme Alasdair Roberts (Ptit Faystival 2004 et Ptit Faystival 2018), Sharon Krauss, Rivulets ou le label Bluesanct.

Cette année, Annelies nous surprend à nouveau par sa créativité en arpentant un nouveau chemin à la lisière des musiques électroniques, ceci à la voix toujours mais au clavier plutôt qu’à la guitare. Son dernier album a ainsi été produit par Stroom, le label du DJ gantois Ziggy Devriendt, alias Nosedrip.

http://www.annelies-monsere.net/
https://anneliesmonsere.bandcamp.com/
https://stroomtv.bandcamp.com/album/happiness-is-within-sight
https://www.facebook.com/AnneliesMonsere/
https://www.youtube.com/watch?v=IajDsxYcrjo

PRÉVENTE - PRE-SALES - VOORVERKOOP > https://bit.ly/31ywHtp

linkpostez des commentaires

AMARANTE-CERISIER (argentine-france / belgique) [13th, Jul. 2019|03:30 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , , , , , ]



Au sein des 17 caractères (8 voyelles, 8 consonnes) qui forment le nom de ce duo, c’est peut-être le trait d’union central qui en est symboliquement le signe typographique le plus important. Signe de la complicité, de la complémentarité... de l’amour qui lie ces deux-là : Mauricio Amarante (Argentin d’origine, exilé en Europe depuis pas mal d’années, Bruxellois depuis peu) et Marine Cerisier (danseuse, performeuse, co-fondatrice de lieux culturels alternatifs à Marseille et Bruxelles, l’Asile 404 et Le Lac).

Pour Maurizio, ce 16e Ptit Faystival ne sera pas le premier. Il y a déjà joué lors de l’édition 2016 au sein de Radikal Satan en compagnie de la chanteuse turque Canan Domurcakli. A cette époque, Marine Cerisier faisait quant à elle partie du duo plutôt électro pop Isophrenia. Tant Maurizio que Marine ont déplacé le centre de gravité, le cœur, le noyau de leur musique pour ce tout nouveau projet commun (quelques mois d’existence, une poignée de concerts, à peine deux morceaux rendus publics, dont un inspiré par Hadewijch d'Anvers, poétesse mystique du XIIIe siècle). Moins rock, moins sombres, moins sulfureuses, moins électroniques, les nouvelles compositions font le pari d’une certaine ligne claire, du dépouillement (une simple guitare acoustique et une voix) et d’une beauté (des textes, des mélodies) qui s’assume plutôt qu’elle ne se cache. Car, oui, ces deux petites miniatures sont belles. Vraiment très belles !

https://www.youtube.com/watch?v=EyVtfLNQjGM
https://www.youtube.com/watch?v=Egkx9xHndV8

PRÉVENTE - PRE-SALES - VOORVERKOOP > https://bit.ly/31ywHtp

linkpostez des commentaires

sam 7 juillet 2018 - 15e édition [7th, Jul. 2018|11:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , ]




affiche : IRIS LAFON (belgique)

samedi 7 juillet 2018 - dès 15h - 10 EUR*

THE MONOCHROME SET (angleterre)
> https://en.wikipedia.org/wiki/The_Monochrome_Set
> http://www.themonochromeset.co.uk/
> https://www.facebook.com/themonochromeset
> http://www.tapeterecords.de/artists/the-monochrome-set/
> https://www.youtube.com/watch?v=sHOBYHjo63s
> https://www.youtube.com/watch?v=po4K9NIeYkA

ALASDAIR ROBERTS, NEIL McDERMOTT & TARTINE DE CLOUS(écosse-france)
> https://www.youtube.com/watch?v=t4lWSGzwWBU
> http://www.alasdairroberts.com/
> https://en.wikipedia.org/wiki/Alasdair_Roberts_(musician)
> https://tartinedeclous.bandcamp.com/
> https://www.facebook.com/TartineDeClous/

SOCIETE ETRANGE (france)
> https://www.facebook.com/societeetrange3/
> https://skrecords.bandcamp.com/album/au-revoir
> https://www.youtube.com/watch?v=sJI240skqcY
> https://www.youtube.com/watch?v=7Hh9NFNbPf4

JEROME NOETINGER (france)
> https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9r%C3%B4me_Noetinger
> https://www.discogs.com/artist/75586-J%C3%A9r%C3%B4me-Noetinger
> http://presentcontinu.com/les-voies-invisibles-de-jerome-noetinger-un-positionnement-unique-et-essentiel/
> https://www.youtube.com/watch?v=pnZ55jQe8jA&t=95s

STEFAN CHRISTENSEN (états-unis)
> https://stefanchristensen.bandcamp.com/
> https://www.facebook.com/csiterecordings/
> https://knotwilg.bandcamp.com/album/city-code
> https://www.youtube.com/watch?v=6KSoWe4A75E&t=70

TUVALU (belgique)
> https://tuvalu1.bandcamp.com/releases
> https://www.youtube.com/watch?v=yPCWMYyZgFQ


+ (vers 23h) DJ NEW SENSATION (saint-hubert)
+ (en tout début de soirée) PATATES AUX ROUSSES !!! (ardenne)

!!! 500 PLACES !!! IL EST CONSEILLE DE RESERVER !!!

Pour garantir les qualités d'écoute et d'interactions à taille humaine entre les musiciens et le public, le festival limite cette année sa capacité à 500 personnes. Pour éviter les mauvaises surprises, il est dès lors très fortement conseillé d'acheter ses tickets en prévente. * 10 eur + 1 eur de frais

PREVENTE > https://bit.ly/2qIGCLh - PRE-SALES > https://bit.ly/2H9bJXj - VOORVERKOOP > https://bit.ly/2HbP5xJ

link3 commentaires|postez des commentaires

THE MONOCHROME SET (angleterre) [7th, Jul. 2018|10:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , ]



Après Vic Godard en 2011 et Patrik Fitzgerald en 2012, Monochrome Set constitue la troisième légende vivante (avec « vivante » à lire comme « active », « n’ayant jamais cessé de jouer de la musique » et non « légende » à comprendre comme « mise sous cloche », « muséifiée ») que nous faisons jouer à Petit-Fays. Le groupe se forme en 1978, dans une école d’art de Londres autour de Ganesh Seshradi, alias Bid (le morceau autobiographique décalé « B-I-D Spells Bid » sur l’album Love Zombies éclairera – ou pas – les curieux). Le départ dans l’existence de Monochrome Set sera fulgurant : trois singles imparables (« He’s Frank », « The Monochrome Set » et « Eine Symphonie des Grauens ») sur leur propre label Disquo Bleu puis sur Rough Trade ; trois John Peel Sessions en 1979-1980 et deux premiers albums à six mois d’intervalle cette même année 1980 ! Si Monochrome Set a quelque chose à voir avec le punk, c’est un niveau d’énergie et une manière d’avoir su profiter de l’appel d’air londonien de ces années-là mais en rien l’allégeance à une série de codes musicaux. Si dans une partie de Scrabble vous disposez des lettres P et O pour les décrire, de grâce, évitez le préfixe « Post- » et préférez lui les qualificatifs « Pop » ou « Poétique ». Leurs chansons lorgnent du côté de la pop des sixties et de la surf music, témoignent d’une qualité mélodique presque insolente (« The Jet Set Junta » et quelques dizaines d’autres) et leurs paroles pince-sans-rire à double fond sont peuplées à l’époque de créatures fantastiques (les zombies d’amour cités ci-dessus, le Nosferatu de Murnau, etc.) et marquées par une certaine francophilie oblique (« Ici les enfants » citant le film Les Enfants du Paradis, ou « R.S.V.P. », cut-up d’expressions françaises : « Pas de deux, cordon bleu – Quel dommage, à la plage – Laisser-faire, tête-à-tête – Mal de tête, vinaigrette (…) »).

Depuis cette mythique période de la charnière entre les années 1970 et 1980, le groupe a parfois mis son activité en pause mais s’est toujours remis en activité, une première fois dans les années 1990 grâce à l’enthousiasme de fans japonais autour de Cornelius, une seconde fois à partir des années 2014-2015 grâce à l’énergie des admirateurs allemands du label Tapete (sur lequel le groupe vient de sortir le très bon album Maisie World). En 2010, Bid aurait pu jouer avec son autre groupe, Scarlett’s Well (9 albums au cours des années 2000 sur le label Siesta) à Petit-Fays… Huit ans plus tard, cela se concrétise, au devant de son groupe principal, au sein de la « maison-mère ». Dire qu’on s’en réjouit est un euphémisme !

> https://en.wikipedia.org/wiki/The_Monochrome_Set
> http://www.themonochromeset.co.uk/
> https://www.facebook.com/themonochromeset
> http://www.tapeterecords.de/artists/the-monochrome-set/
> https://www.youtube.com/watch?v=sHOBYHjo63s
> https://www.youtube.com/watch?v=po4K9NIeYkA
linkpostez des commentaires

ALASDAIR ROBERTS, NEIL McDERMOTT & TARTINE DE CLOUS (écosse-france) [7th, Jul. 2018|09:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , , , , ]



Le chanteur folk écossais Alasdair Roberts avait joué lors de la toute première édition du festival, en 2004, devant une septantaine de spectateurs rassemblés non pas dans le chapiteau actuel mais dans la vieille guinguette en bois. Guillaume Maupin avait joué au festival en 2006. Respectivement quatorze et douze ans plus tard, ils reviennent à Petit-Fays ensemble, en quintet essentiellement vocal, accompagnés de quelques amis et complices. Dans l’intervalle, Alasdair Roberts aura continué de sortir des disques sur le label Drag City (en 2004, il avait deux albums solo à son actif, aujourd’hui il en a onze) mais surtout – par rapport à l’histoire qui nous concerne ici – Guillaume Maupin l’aura invité au Cinéma Nova à Bruxelles pour une soirée associant concert et cinéma (film de Michael Powell et courts métrages sur les coutumes écossaisses). Les deux restèrent en contact, échangeant des disques folk ou trad’ trouvés sur des brocantes et Alasdair chroniqua avec enthousiasme Sans folklore, le premier album de Tartine de Clous (le trio a capella de Guillaume aux côtés de Geoffroy Dudouit et Thomas Georget) pour le magazine britannique fRoots. Après une première rencontre live à Glasgow en février 2017, rejoints par le violoniste et joueur de bouzouki écossais Neil McDermott, désormais cinq, nos comparses se réunirent à nouveau six mois plus tard, au Cube à Bristol (cinéma et lieu de concerts, cousin local du Nova cité ci-dessus) pour une résidence et l’enregistrement d’un album live à sortir cet hiver sur Okraïna. Cette petite douzaine de chansons (puisées dans les répertoires traditionnels écossais et français ou réécritures / traductions de quelques morceaux d’Alasdair Roberts) chantées autour d’une table, au milieu du public, nous content des histoires indémodables (parce qu’intemporelles) d’amour et de déchirures, de marins et de jeunes filles, de départs à la guerre, de voyages lointains rarement choisis de plein gré et de retours à la maison pas toujours faciles... Universitaire, chercheur dans le champ de la Community Music, Neil McDermott a travaillé sur l’engagement sociopolitique des musiciens folk écossais contre le nucléaire dans les années 1960... Peut-être sera t’il intéressé par la récolte d’anecdotes sur les mouvements d’opposition à la construction de la centrale nucléaire française de Chooz (à une vingtaine de kilomètres à vol d’oiseau de Petit-Fays)...

> https://www.youtube.com/watch?v=t4lWSGzwWBU
> http://www.alasdairroberts.com/
> https://en.wikipedia.org/wiki/Alasdair_Roberts_(musician)
> https://tartinedeclous.bandcamp.com/
> https://www.facebook.com/TartineDeClous/
linkpostez des commentaires

navigation
[ viewing | most recent entries ]
[ go | earlier ]