?

Log in

No account? Create an account
ptitfaystival [entries|archive|friends|userinfo]
PTIT-FAYSTIVAL - Petit-Fays - Ardennes - Belgique - 8 juillet 2006

sam 7 juillet 2018 - 15e édition [7th, Jul. 2018|11:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , ]




affiche : IRIS LAFON (belgique)

samedi 7 juillet 2018 - dès 15h - 10 EUR*

THE MONOCHROME SET (angleterre)
> https://en.wikipedia.org/wiki/The_Monochrome_Set
> http://www.themonochromeset.co.uk/
> https://www.facebook.com/themonochromeset
> http://www.tapeterecords.de/artists/the-monochrome-set/
> https://www.youtube.com/watch?v=sHOBYHjo63s
> https://www.youtube.com/watch?v=po4K9NIeYkA

ALASDAIR ROBERTS, NEIL McDERMOTT & TARTINE DE CLOUS(écosse-france)
> https://www.youtube.com/watch?v=t4lWSGzwWBU
> http://www.alasdairroberts.com/
> https://en.wikipedia.org/wiki/Alasdair_Roberts_(musician)
> https://tartinedeclous.bandcamp.com/
> https://www.facebook.com/TartineDeClous/

SOCIETE ETRANGE (france)
> https://www.facebook.com/societeetrange3/
> https://skrecords.bandcamp.com/album/au-revoir
> https://www.youtube.com/watch?v=sJI240skqcY
> https://www.youtube.com/watch?v=7Hh9NFNbPf4

JEROME NOETINGER (france)
> https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9r%C3%B4me_Noetinger
> https://www.discogs.com/artist/75586-J%C3%A9r%C3%B4me-Noetinger
> http://presentcontinu.com/les-voies-invisibles-de-jerome-noetinger-un-positionnement-unique-et-essentiel/
> https://www.youtube.com/watch?v=pnZ55jQe8jA&t=95s

STEFAN CHRISTENSEN (états-unis)
> https://stefanchristensen.bandcamp.com/
> https://www.facebook.com/csiterecordings/
> https://knotwilg.bandcamp.com/album/city-code
> https://www.youtube.com/watch?v=6KSoWe4A75E&t=70

TUVALU (belgique)
> https://tuvalu1.bandcamp.com/releases
> https://www.youtube.com/watch?v=yPCWMYyZgFQ


+ (vers 23h) DJ NEW SENSATION (saint-hubert)
+ (en tout début de soirée) PATATES AUX ROUSSES !!! (ardenne)

!!! 500 PLACES !!! IL EST CONSEILLE DE RESERVER !!!

Pour garantir les qualités d'écoute et d'interactions à taille humaine entre les musiciens et le public, le festival limite cette année sa capacité à 500 personnes. Pour éviter les mauvaises surprises, il est dès lors très fortement conseillé d'acheter ses tickets en prévente. * 10 eur + 1 eur de frais

PREVENTE > https://bit.ly/2qIGCLh - PRE-SALES > https://bit.ly/2H9bJXj - VOORVERKOOP > https://bit.ly/2HbP5xJ

link2 commentaires|postez des commentaires

THE MONOCHROME SET (angleterre) [7th, Jul. 2018|10:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , ]



Après Vic Godard en 2011 et Patrik Fitzgerald en 2012, Monochrome Set constitue la troisième légende vivante (avec « vivante » à lire comme « active », « n’ayant jamais cessé de jouer de la musique » et non « légende » à comprendre comme « mise sous cloche », « muséifiée ») que nous faisons jouer à Petit-Fays. Le groupe se forme en 1978, dans une école d’art de Londres autour de Ganesh Seshradi, alias Bid (le morceau autobiographique décalé « B-I-D Spells Bid » sur l’album Love Zombies éclairera – ou pas – les curieux). Le départ dans l’existence de Monochrome Set sera fulgurant : trois singles imparables (« He’s Frank », « The Monochrome Set » et « Eine Symphonie des Grauens ») sur leur propre label Disquo Bleu puis sur Rough Trade ; trois John Peel Sessions en 1979-1980 et deux premiers albums à six mois d’intervalle cette même année 1980 ! Si Monochrome Set a quelque chose à voir avec le punk, c’est un niveau d’énergie et une manière d’avoir su profiter de l’appel d’air londonien de ces années-là mais en rien l’allégeance à une série de codes musicaux. Si dans une partie de Scrabble vous disposez des lettres P et O pour les décrire, de grâce, évitez le préfixe « Post- » et préférez lui les qualificatifs « Pop » ou « Poétique ». Leurs chansons lorgnent du côté de la pop des sixties et de la surf music, témoignent d’une qualité mélodique presque insolente (« The Jet Set Junta » et quelques dizaines d’autres) et leurs paroles pince-sans-rire à double fond sont peuplées à l’époque de créatures fantastiques (les zombies d’amour cités ci-dessus, le Nosferatu de Murnau, etc.) et marquées par une certaine francophilie oblique (« Ici les enfants » citant le film Les Enfants du Paradis, ou « R.S.V.P. », cut-up d’expressions françaises : « Pas de deux, cordon bleu – Quel dommage, à la plage – Laisser-faire, tête-à-tête – Mal de tête, vinaigrette (…) »).

Depuis cette mythique période de la charnière entre les années 1970 et 1980, le groupe a parfois mis son activité en pause mais s’est toujours remis en activité, une première fois dans les années 1990 grâce à l’enthousiasme de fans japonais autour de Cornelius, une seconde fois à partir des années 2014-2015 grâce à l’énergie des admirateurs allemands du label Tapete (sur lequel le groupe vient de sortir le très bon album Maisie World). En 2010, Bid aurait pu jouer avec son autre groupe, Scarlett’s Well (9 albums au cours des années 2000 sur le label Siesta) à Petit-Fays… Huit ans plus tard, cela se concrétise, au devant de son groupe principal, au sein de la « maison-mère ». Dire qu’on s’en réjouit est un euphémisme !

> https://en.wikipedia.org/wiki/The_Monochrome_Set
> http://www.themonochromeset.co.uk/
> https://www.facebook.com/themonochromeset
> http://www.tapeterecords.de/artists/the-monochrome-set/
> https://www.youtube.com/watch?v=sHOBYHjo63s
> https://www.youtube.com/watch?v=po4K9NIeYkA
linkpostez des commentaires

ALASDAIR ROBERTS, NEIL McDERMOTT & TARTINE DE CLOUS (écosse-france) [7th, Jul. 2018|09:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , , , , ]



Le chanteur folk écossais Alasdair Roberts avait joué lors de la toute première édition du festival, en 2004, devant une septantaine de spectateurs rassemblés non pas dans le chapiteau actuel mais dans la vieille guinguette en bois. Guillaume Maupin avait joué au festival en 2006. Respectivement quatorze et douze ans plus tard, ils reviennent à Petit-Fays ensemble, en quintet essentiellement vocal, accompagnés de quelques amis et complices. Dans l’intervalle, Alasdair Roberts aura continué de sortir des disques sur le label Drag City (en 2004, il avait deux albums solo à son actif, aujourd’hui il en a onze) mais surtout – par rapport à l’histoire qui nous concerne ici – Guillaume Maupin l’aura invité au Cinéma Nova à Bruxelles pour une soirée associant concert et cinéma (film de Michael Powell et courts métrages sur les coutumes écossaisses). Les deux restèrent en contact, échangeant des disques folk ou trad’ trouvés sur des brocantes et Alasdair chroniqua avec enthousiasme Sans folklore, le premier album de Tartine de Clous (le trio a capella de Guillaume aux côtés de Geoffroy Dudouit et Thomas Georget) pour le magazine britannique fRoots. Après une première rencontre live à Glasgow en février 2017, rejoints par le violoniste et joueur de bouzouki écossais Neil McDermott, désormais cinq, nos comparses se réunirent à nouveau six mois plus tard, au Cube à Bristol (cinéma et lieu de concerts, cousin local du Nova cité ci-dessus) pour une résidence et l’enregistrement d’un album live à sortir cet hiver sur Okraïna. Cette petite douzaine de chansons (puisées dans les répertoires traditionnels écossais et français ou réécritures / traductions de quelques morceaux d’Alasdair Roberts) chantées autour d’une table, au milieu du public, nous content des histoires indémodables (parce qu’intemporelles) d’amour et de déchirures, de marins et de jeunes filles, de départs à la guerre, de voyages lointains rarement choisis de plein gré et de retours à la maison pas toujours faciles... Universitaire, chercheur dans le champ de la Community Music, Neil McDermott a travaillé sur l’engagement sociopolitique des musiciens folk écossais contre le nucléaire dans les années 1960... Peut-être sera t’il intéressé par la récolte d’anecdotes sur les mouvements d’opposition à la construction de la centrale nucléaire française de Chooz (à une vingtaine de kilomètres à vol d’oiseau de Petit-Fays)...

> https://www.youtube.com/watch?v=t4lWSGzwWBU
> http://www.alasdairroberts.com/
> https://en.wikipedia.org/wiki/Alasdair_Roberts_(musician)
> https://tartinedeclous.bandcamp.com/
> https://www.facebook.com/TartineDeClous/
linkpostez des commentaires

SOCIETE ETRANGE (france) [7th, Jul. 2018|08:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , , ]


image < vidéo de la session ÖDL

Raymonde (électronique), Tôle froide (pop punk), Société étrange… il y a un vent nouveau qui souffle depuis Lyon en France; un vent si fort qu’il nous a amené parmi les concerts les plus enthousiasmants de ces derniers mois. Trio à situer dans la lignée des groupes rock instrumentaux présents au travers de toute l’histoire du P’tit Faystival, Société étrange combine à merveille l’énergie rock débordante de Chocolat Billy (2008) ou Clara Clara (2010) avec la trance statique du trio Puech Gourdon Brémaud (2015). Il cultive la combinaison extatique de la batterie, de la guitare et de l’électronique comme le duo Tomaga (2017). Mais ici la rythmique est proche dans la précision, dans la retenue, dans la ténacité et le calme dans la répétition de celle des meilleurs batteurs allemands de krautrock. La guitare fait penser à celle de Sasha Frere-Jones et rien n’est mis en avant au service d’une quelconque narration si ce n’est celle d’une musique toute suspendue. Le grand mérite, la grande jeunesse et la fraîcheur de ce groupe est la place primordiale qu’il accorde à l’électronique. Malgré sa présence discrète, qu’on oublie, c’est grâce à la rythmique des instruments rock précités qu’elle ne se trouve encore mieux ancrée. Musique de trance de notre temps par excellence, la joie est immense quand, à l’écoute du morceau « Orangeade » sur leur excellent 25cm sorti sur S.K. Records, on pense tout à coup à la techno des Durian Brothers (P’tit Faystival 2014) ou au meilleur de la musique de clubbing. Bye bye rock’n’roll. Dans la chaleur torride de la nuit fayotaise, les t-shirts vont se mouiller. Ceux qui ont vu leur concert aux anciennes brasseries Atlas d’Anderlecht et ceux qui ont été pris par Tomaga l’an dernier savent de quoi il en retourne.

> https://www.facebook.com/societeetrange3/
> https://skrecords.bandcamp.com/album/au-revoir
> https://www.youtube.com/watch?v=sJI240skqcY
> https://www.youtube.com/watch?v=7Hh9NFNbPf4

linkpostez des commentaires

JERÔME NOETINGER (france) [7th, Jul. 2018|07:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , ]


photo (c) Rémi Goulet

Monsieur Jérôme Noetinger nous fait le grand plaisir de venir faire un concert sous le chapiteau de notre fête annuelle. Le succès du festival nous incite à vous surprendre toujours plus et même à vous offrir cette année un concert de non-musique, ceci par un de ses tous grands praticiens et défenseurs au niveau mondial, historique ! Grand adepte de la musique entendue dans son sens le plus primitif, c’est-à-dire comme manière d’organiser les sons, Jerôme Noetinger se produit en concert à l’aide d’un ancien enregistreur Revox, sur la bande duquel il fait passer du son direct, de la musique captée à la radio, qu’il interrompt, retourne, un collage sonore proche de la technique du cut-up chère à William Burroughs, une improvisation directe et brute sur le matériau sonore a haut volume sonore et avec une grande présence physique au lieu et à sa dynamique qu’il y capte pour des prestations d’une poésie rare.

Jusqu’il y a peu encore cheville ouvrière de l’incontournable plateforme de distribution des musiques expérimentales Metamkine, Jerôme s’intéresse maintenant depuis plusieurs années au travail des petits vignerons des villages de la Drôme, de l’Ardèche, des gens qui expérimentent de nouvelles manières de faire du vin, ceci uniquement avec le raisin pur. Il nous a promis de nous amener des bouteilles.

> https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9r%C3%B4me_Noetinger
> https://www.discogs.com/artist/75586-J%C3%A9r%C3%B4me-Noetinger
> http://presentcontinu.com/les-voies-invisibles-de-jerome-noetinger-un-positionnement-unique-et-essentiel/
> https://www.youtube.com/watch?v=pnZ55jQe8jA&t=95s

linkpostez des commentaires

STEFAN CHRISTENSEN (états-unis) [7th, Jul. 2018|05:30 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , ]



Le vieux tracteur Deutz de Jean a des ratés ce matin, la nuit a été froide. La boite a rythme utilisée par Stefan Christensen semble également se réveiller d’une nuit provenant d’un autre âge, elle sent le vieux synthétiseur retrouvé sur le fenil. Cette toile de fond des chansons de Stefan Christensen, ce son crade souligné ensuite par la voix et la guitare nous plonge au milieu des années 1990. C’est la grande époque de la culture lo-fi, les musiciens s’enregistrent sur 4 pistes cassette dans leur chambre puis sortent les disques sur des labels de cassettes avec des pochettes photocopiées ; quelquefois des CDs ou de pauvres vinyles. Ses points géographiques cardinaux : les Etats-Unis avec des labels tels Ajax, Shrimper, le Benelux avec Toothpick, Rotten Windmill ou Ubik et aussi la Nouvelle Zélande avec des labels tels que Flying Nun ou Xpressway. C’est des musiciens de ce dernier label que se rapproche le plus celui qui montera sur la scène du chapiteau en cette après-midi de juillet, il se situe clairement dans la lignée des artistes de génie du pays des kiwis que sont Graeme et Peter Jefferies, Alastair Galbraith ou Gate. C’est un rock primaire, crade, humide et c’est bien dans le sillon du boucan de la guitare héroïque et de la voix grave et relâchée de ces derniers que Stefan Christensen cultive son jardin. Actif dans une kyrielle de groupes rock bien pêchus et officiellement en solo depuis 2015 il nous arrive tout droit de New Haven dans le Connecticut via le label belge Knotwilg (qui sort son dernier disque vinyle). Entendez le bois craquer depuis le moulin Bibine !

> https://stefanchristensen.bandcamp.com/
> https://www.facebook.com/csiterecordings/
> https://knotwilg.bandcamp.com/album/city-code
> https://www.youtube.com/watch?v=6KSoWe4A75E&t=70
linkpostez des commentaires

TUVALU (belgique) [7th, Jul. 2018|04:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , ]


photo Jeroen Jacobs / Kinky Star Gent

L’histoire de la présence du jeune groupe bruxellois Tuvalu commence par un petit bout de papier cartonné d’à peine 3cm x 3cm : une très belle mini carte de visite renvoyant vers la page BandCamp du groupe remise en mains propres lors du Independent Labels Market au Wiels. Comme quoi, il ne faut pas toujours se faire plus grand, plus gros, hurler plus fort pour le mieux se faire entendre et arriver à ses fins. Formé assez récemment, « mûri » /peaufiné lors d’un workshop de la structure Pullet Rocks (qui sous la devise « Women artists wanted » œuvre à donner une plus grande visibilité aux femmes actives dans les scènes musicales actuelles), le trio Tuvalu a, à ce jour, quatre morceaux disponibles à l’écoute (dont une reprise débarrassée de quelques trémolos du « Not About Love » de Fiona Apple). Mais, il ne nous en fallait pas plus pour nous convaincre de les programmer au Ptit faystival ! La pop guitare-clavier-batterie du trio, l’entrelacement des voix, l’équilibre entre la mélodie, l’énergie et la tension nous font un peu penser aux Raincoats ou à quelques-uns des groupes féminins du label 4AD au cours de sa seconde période faste (sa période « guitares », dans les années 1990). Dans notre esprit, à nos oreilles, cette affirmation constitue un beau compliment et il étaitdès lors tout à fait logique de permettre à Tuvalu d’assurer la continuité de notre mini focus « filles à la batterie » (Katharine Eira Brown et Theresa Wrigley de Rattle ; Valentina Magaletti de Tomaga) de l’édition 2017 du festival !

> https://tuvalu1.bandcamp.com/releases
> https://www.youtube.com/watch?v=yPCWMYyZgFQ
> https://www.facebook.com/Unofficial-Tuvalu-1791118817847387

linkpostez des commentaires

Comment rallier le village de Petit-Fays...??? [6th, Jul. 2018|11:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , ]

Itinéraire (voiture):

Autoroute Bruxelles-Luxembourg

venant de Bruxelles, sortie 22 Beauraing, aller jusqu’à Beauraing
puis direction Bouillon (N95).
Après Bièvre, prendre à droite direction Petit-Fays.

Venant de Luxembourg, sortie 25, direction Reims-Bouillon N89 sur 20km.
Sortie à Menuchenet-Dinant et prendre la N95 direction Dinant (10km).
Avant Bièvre prendre à gauche direction Petit Fays.

Gare SNCB:

Graide (à 7km)
linkpostez des commentaires

sam 8 juillet 2017 - 14e édition [8th, Jul. 2017|11:30 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , ]



affiche : EDOUARD VODUMBO (bénin)


samedi 8 juillet 2017 - dès 15h - 10 EUR

TOMAGA (italie-angleterre)
>
https://tomaga.bandcamp.com/
> http://next.liberation.fr/musique/2016/09/15/le-son-du-jour-8-tomaga_1495584
> https://www.facebook.com/tomagamusic/
> https://www.youtube.com/watch?v=INflTtHLa3I

LE VILLEJUIF UNDERGROUND (australie-france)
>
https://sdzrecords.bandcamp.com/album/le-villejuif-underground
> http://shop.bornbadrecords.net/album/heavy-black-matter
> https://www.facebook.com/levillejuifunderground/
> https://www.youtube.com/watch?v=ETdUbgUEKEA

RATTLE (angleterre)
> https://iownyourecords.bandcamp.com/album/rattle-lp
>
http://www.upsettherhythm.co.uk/rattle.shtml
> https://www.facebook.com/rattleandrattle/
> https://www.youtube.com/watch?v=iETgyU_Fp58

LA TENE (suisse-france)
> http://www.three-four.net/artists/latene
> https://wearethreefour.bandcamp.com/album/vouerca-fahy
> https://www.facebook.com/latenetrio
> https://www.youtube.com/watch?v=ijK0GrrkalI

JUNZO SUZUKI (japon)
> http://suzukijunzo.org/
> https://suzukijunzo.bandcamp.com/
> https://www.facebook.com/Suzuki-Junzo

> https://www.youtube.com/watch?v=jC4a7f17i9E


+ (vers 23h) DJ NEW SENSATION (saint-hubert)
+ (en tout début de soirée) PATATES AUX ROUSSES !!! (ardenne)

link1 commentaire|postez des commentaires

TOMAGA (italie-angleterre) [8th, Jul. 2017|10:00 pm]
ptitfaystival
[Tags|, , , , , , , , , , , , ]



Tomaga, duo italo-anglais formé par Valentina Magaletti et Tom Relleen, membres par ailleurs du groupe anglais de heavy psyché The Oscillation, a été une de nos grandes…sensations live de 2016 (au génial festival Meakusma de Eupen, puis au Magasin 4) ! Pourtant, l’album Shape of the Dance, paru en 2016 sur le label Hands in the Dark, peut à première écoute laisser quelque peu perplexe quant à son pouvoir à faire hocher les têtes et onduler les hanches. On est en effet dans un univers plutôt expérimental, d’inspiration industrielle et psychédélique, où une lame de fond electro est chirurgicalement martelée par un cliquetis de percussions. C’est résolument ambient - et très visuel, aussi. Mais Tomaga est surtout sensationnel en live ! L’alchimie entre les vagues drone et ambient de Tom Relleen et les percussions de Valentina Magaletti vous transporte - par on ne sait quelle magie - dans un nouvelle forme de trip groovy extrêmement jouissif qui va vous coller à la basket dès les premières notes et ne vous lâchera plus ! Attention, on a droit ici à une partition de haut vol, un genre de cérémonie initiatique ; les amateurs de batterie auront indiscutablement droit à un spectacle inouï, un tapis de magma rythmique déroulé pour les cors de chasse (de DJ New Sensation) qui suivront !  [CL]

> https://tomaga.bandcamp.com/
> http://next.liberation.fr/musique/2016/09/15/le-son-du-jour-8-tomaga_1495584
> https://www.facebook.com/tomagamusic/
> https://www.youtube.com/watch?v=INflTtHLa3I

linkpostez des commentaires

navigation
[ viewing | most recent entries ]
[ go | earlier ]